Groupement des Oléiculteurs

de Haute Provence et du Luberon

borie.jpg
Agenda

Chronique de Septembre

« Septembre emporte les ponts ou tarit les fontaines. »

Comme le dit le proverbe, septembre peut être très bon ou très mauvais, pour nos oliviers comme pour le reste. Pour ma part je vois deux grandes possibilités :

Avec un joli mois de septembre, prolongement de l'été, où domine le soleil, à peine interrompu de deux ou trois pluies, les arbres allongeront leurs pousses déjà belles du printemps, la fertilité du sol augmentera, les olives grossiront... mais les mouches se développeront ! Dans ce cas je ferai un traitement avec Synéis, dès que le nombre de mouches capturées dans les pièges augmentera, c'est simple, rapide et efficace.

Inversement, septembre peut rester sec, venteux ou nous apporter de gros orages, stoppant l'été d'un coup net. On subirait encore l'érosion des sols restés nus ou l'engorgement des terrains en creux, les pousses d'automne seraient faibles et les olives grossiraient lentement... certes mais ces conditions difficiles, le sont aussi pour les insectes, et le vent, le froid ou les fortes pluies causent de gros dégâts chez les mouches. Dans ces cas là, il est probable qu'aucun traitement ne se justifie.

Septembre est le mois charnière qui va décider de la qualité de notre récolte d'olives, alors restons vigilants, surveillons nos pièges, la pousse de l'herbe... c'est le temps qui nous dictera ce qu'il faut faire.



Laisser un commentaire